13 févr. 2010

antigone schéma narratif

ANTIGONE Etat initial Après les funérailles d'Etéocle, Créon ordonne de ne pas enterrer Polynice. A cet effet, il décrète une loi qui punit de mort quiconque oserait d'enterrer le cadavre.
Evénement modificateur Antigone brave l'autorité du roi et accorde les hommes funèbres à son frère. Elle est arrêtée par les gardes et conduite devant Créon
Péripéties Créon fait tout ce qui est en son pouvoir pour éviter la mort à sa nièce, mais cette dernière lui tint tète et revendique héroïquement son acte
Etat final Antigone est condamnée à mort. Hémon la rejoint dans le tombeau et se suicide. Elle se donne la mort à coté de lui. La reine en fait de même. Créon reste seul avec son petit page.

LA STRUCTURE DE L'ACTION DRAMATIQUE

Les grandes pièces classiques sont, pour la plupart, structurées en trois ou cinq actes séparés par des entractes (les ruptures permettaient alors de remplacer les chandelles sur scène), eux-mêmes divisés en scènes (entrée ou sortie de personnages).

L'ACTION AU THEATRE 
C'est l'ensemble des événements et des actes qui conduisent à la réalisation d'un ou plusieurs objectifs. L'action repose sur une intrigue qui suit une organisation méthodique :
L'exposition (en général, les premières scènes) fournit les éléments essentiels à la compréhension de la situation initiale (lieux, époque...);
Le nœud dramatique est la manifestation d'un conflit entre les forces participant à l'action;
Des péripéties, des coups de théâtre (événements imprévus, retournements de situation);
Le dénouement apporte une résolution au conflit. Il peut être l'aboutissement logique des tensions, le fruit d'une ultime péripétie, un retournement de situation, un deus ex machina (ainsi, dans Dom Juan de Molière).

6 commentaires: